Association de sauvegarde du Théâtre de Rieux-Volvestre

Notre projet pour la Tourasse : quoi de neuf?

Poster un commentaire

En-tête courrier 19

Compte-rendu de l’entretien avec Maryse Vézat, Maire de Rieux-Volvestre, et Michel Audoubert, premier-adjoint

Mme Vézat et M. Audoubert ont reçu le 16 octobre Claude Soucasse, président du TSE et J-P Soula, secrétaire.
L’objectif était de faire le point sur le projet de la Tourasse pour que nous puissions informer nos adhérents, notamment.
Quelques éléments d’information qui ont déjà été diffusés au cours des années ont été ajoutés, pour éclairer le positionnement et les actions de notre association.
Ce texte a été transmis à Mme Vézat et à M. Audoubert pour vérifier qu’il n’y avait pas d’erreur d’interprétation dans les commentaires apportés à cet entretien.

Etude de faisabilité pour la réhabilitation du bâtiment :

Cette étude, commandée à M. Bruniquel, architecte, a été financée par des fonds provenant de la préfecture. Elle a été remise fin mai 2014 à la municipalité et va être prochainement analysée par la commission culture et la commission bâtiments et patrimoine. Les résultats de cette analyse seront présentés au conseil municipal qui pourra ainsi se prononcer sur la façon de poursuivre (ou non) le projet de réhabilitation.

Le coût de la réhabilitation estimé par M. Bruniquel, approche le million d’euros.

Pour mémoire, rappelons que l’étude lancée par le TSE en 2013, réalisée gratuitement sous forme de don en compétence par M. Agrafeil (maître d’oeuvre spécialisé dans les rénovations de bâtiments anciens mais non agréé comme architecte), tablait sur un coût se rapprochant du million d’euros.

Nous notons ainsi une convergence des estimations.

Financements de l’opération.

Nous savons depuis quatre ans que la municipalité ne dispose pas de fonds à affecter à la réhabilitation, vus les autres projets en cours. L’hypothèse d’une combinaison de financements publics (Europe, Région, Département) et privés (mécénat et dons) avait donc été avancée.

Cette première hypothèse supposait un montant de fonds publics compris dans une fourchette allant de 60 à 80% du coût et par conséquent un appel au mécénat allant de 20 à 40% des sommes. La ville, propriétaire du bâtiment, était supposée pouvoir intégrer les sommes provenant du mécénat pour se substituer à sa propre contribution.

Il semblerait que cette solution ne soit pas conforme aux règles de financement, des vérifications sont en cours par les services compétents de la culture (DRAC, PST…).

S’il s’avérait que cette première solution ne puisse s’appliquer, il faudrait alors mettre en jeu une solution fondée à 100% sur les dons et mécénat d’entreprise. Cela impliquerait une programmation des travaux par tranches sur plusieurs années.

Deuxième solution : dons et mécénat

Le mécénat d’entreprise a déjà été exploré par le TSE qui a déjà pu obtenir des dons en nature et compétence (accueil des troupes en résidence, étude architecturale, impression de plaquettes…).
La Fondation du Patrimoine reçue l’an passé par la municipalité, en présence des associations travaillant pour la Tourasse, a assuré qu’elle pourrait lancer une campagne de collecte de fonds, par le biais d’un document décrivant le projet, une fois que la municipalité se serait prononcée sur le lancement effectif du projet Tourasse.

DRAC : la responsable du mécénat à la DRAC a rendu visite il y a quelques mois, à Rieux (en la présence des associations oeuvrant pour la Tourasse) et s’est engagée à mobiliser son réseau d’entreprises : une première date avait été envisagée pour novembre mais doit être reportée, attendant l’avis du conseil municipal. Si celui-ci est favorable, cette responsable est disposée à organiser, en plus d’une première réunion d’essai, un grand événement pouvant attirer vers Rieux et le Volvestre un nombre important de donateurs potentiels.

Naturellement, le TSE est prêt à aider la municipalité à rechercher des mécènes (c’est son objectif premier). Il a déjà consulté des spécialistes de la collecte de fonds à deux reprises, pour mieux connaître le domaine, car c’est est devenu un vrai secteur professionnel (vues les diminutions de financements publics) et ne peut s’improviser.

Le projet Tourasse dans un contexte plus large.

Mme Vézat est persuadée qu’une vision à moyen et long terme est nécessaire pour inscrire ce projet en raison de ses ramifications touristiques et économiques.

Ce sujet avait été abordé, esquissé et présenté en avril 2013 par le TSE lors d’une réunion à la mairie de Rieux.

Dans une vision plus globalisante, notre projet pourrait participer au développement culturel, touristique, économique de notre territoire. Peut-être même pourrait-il devenir le projet phare qui permettrait d’identifier notre zone au plan culturel. En effet, Mme Vézat faisait remarquer que, dans le Savès, la « maison de la terre » symbolise un peu son identification culturelle ; à Auterive, « l’Agora » tient un rôle similaire.

Pourquoi le Volvestre ne pourrait-il être reconnu pour ses « arts de la scène » de façon large (théâtre certes mais aussi musique, contes, cirque, danse…)?

Projet de fonctionnement de la Tourasse.

Une fois rénové, le théâtre aura besoin pour fonctionner d’un projet fort, et donc d’un plan stratégique (un « business plan » pour employer le terme anglo-saxon).

Rappelons que le TSE a déjà réfléchi au sujet et déjà communiqué ses travaux à la municipalité, de même qu’il en a informé ses adhérents, au fil des ans.

D’autres associations et particuliers ont aussi exprimé le vœu de participer à l’élaboration d’un projet de fonctionnement.

Comité de pilotage

Mme Vézat souhaite – si le montage financier s’avère possible – que l’ensemble des acteurs associatifs (dont le TSE, en ce qui nous concerne) et des particuliers intéressés par ce projet puissent participer à des réunions puis à un comité de pilotage. Ce comité aurait à traiter des sujets développés plus haut en allant du général au particulier : la vision sur le développement prospectif du territoire en matière de culture, économie, tourisme ; la réhabilitation de la Tourasse, son plan stratégique et son fonctionnement.

Ce comité pourra se constituer après l’avis et décision du conseil municipal.

Autres sujets abordés

Résidences : Mme Vézat s’est étonnée de l’arrêt des résidences : nous avons expliqué que comme le projet ne semblait pas avancer il nous avait semblé difficile de poursuivre cet objectif, pour l’heure. Mme le Maire nous a informé qu’elle recevait de nombreuses demandes de compagnies pour des résidences et que donc elle pourrait répondre favorablement à ces propositions, chose qu’elle n’avait pas faite pour ne pas entraver notre action.

Rumeurs : un courriel reçu par Mme Vézat récemment lui aurait appris que le TSE comptait verser les sommes dont il disposait à une autre association de théâtre ; cela ne pourrait se faire, selon nos statuts que dans la mesure où une autre association poursuivrait les mêmes objectifs et serait reconnue d’intérêt général.

Actrice professionnelle installée à Rieux : Cette actrice nous a contacté parce qu’elle souhaite en 2015 lancer un cours de théâtre pour adultes, à Rieux. Mme Vézat la connaît car elle a été recrutée pour intervenir à l’école et elle propose de la recevoir en rendez-vous pour connaître ses besoins.

En résumé, cet entretien a permis de mieux comprendre la situation. La suite dépend de la municipalité (commissions culture et bâtiments/patrimoine) qui après l’analyse de l’étude de M. Bruniquel se prononcera sur la suite à donner : lancement ou non du projet et si la réponse est favorable, mise en place d’un comité de pilotage dans lequel le TSE sera certainement représenté.

4 ans après notre première rencontre avec Madame Vézat, Maire de Rieux, et son adjointe à la Culture (le 15 Novembre 2010) tel est donc l’état des lieux de notre action.

Vous nous direz ce que vous en pensez lors de notre prochaine Assemblée Générale à laquelle nous vous invitons à participer nombreux, en janvier 2015 (date à préciser prochainement).

Nous vous rappelons que ne pour assister, s’exprimer et voter la poursuite (ou non) de notre action il faudra que les adhérents au Théâtre S’Envole soient à jour de leur cotisation (15€). N’oubliez donc pas de verser rapidement votre cotisation et/ou un don si vous ne l’avez pas encore fait.

Vous pouvez envoyer votre cotisation par chèque à l’adresse suivante :

T.S.E.
Domaine de Bax
Route de Lezat
31390 CARBONNE

ou utiliser notre procédure de règlement par Paypal indiquée dans la rubrique nous aider.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s