Le Théâtre S'Envole

Association de sauvegarde du Théâtre de Rieux-Volvestre

CR de l’Assemblée Générale du 5 février 2014

Poster un commentaire

En-tête courrier 15

RAPPORT MORAL DU TSE POUR L’ANNEE 2013

L’Assemblée Générale de l’association ‘Le Théâtre S’Envole’ s’est tenue le 5 Février 2014 à partir de 18 h 30 dans la grande salle de réunion de la Mairie de Rieux, en présence des deux responsables des associations de la municipalité de Rieux, MM. Yves Caron-Jourda et Bernard Pons.

Le Président Claude Soucasse a successivement passé la parole à plusieurs membres du bureau pour le rapport moral et le rapport financier.

A. Rapport moral

Dominique Odero présente les activités du TSE en 2013 et développe point après point.

  1. Les résidences d’artistes
  2. Les actions concernant la restauration du théâtre de la Tourasse
  3. La participation du TSE aux 2ièmes Théâtrales de Rieux
  4. Les actions concernant la recherche de mécènes
  5. La création du site internet de TSE
  6. Présentation de l’état des lieux sur les activités du Collectif « Renaissance du Théâtre à l’italienne de la Tourasse »



Point 1 :
Pour ce qui concerne les résidences d’artistes, nous avons reçu la troupe des « Soupirs Hachés » du 13 au 20 Février. Cette troupe a présenté son spectacle aux maisons de retraite et aux écoles de Montesquieu et de Rieux.

Nous avons décidé, lors de notre CA du 22 Février, qu’après avoir fait la preuve qu’il était possible de monter des résidences à Rieux, avec l’aide de dons en compétence (La Halte du Temps, gite de Montesquieu) de concentrer notre action et nos faibles moyens financiers sur l’objectif de la restauration du théâtre de la Tourasse.

Point 2 :
Grâce à notre statut d’association d’intérêt général, nous avons pu nous faire aider par des cabinets d’architecte et de maîtrise d’œuvre pour que, dans le cadre de dons en compétence, ils réalisent des études de projets.

C’est ainsi que le Cabinet Agrafeil a présenté le 12 Avril 2013 un projet chiffré de restauration de la Tourasse et que TSE et le Club des Entrepreneurs ont montré des possibilités de fonctionnement de ce théâtre une fois restauré. L’assistance était nombreuse : Mme le Maire de Rieux et ses adjoints du conseil municipal chargés de la culture, le président du PST, diverses personnalités de Carbonne et de la Communauté des Communes, ainsi que les correspondants de La Dépêche et du Petit Journal.

Nous avons également organisé, le 17 juin 2013, une réunion avec la Mairie de Rieux et le représentant de la Fondation du Patrimoine. Celui-ci nous a clairement exprimé l’intérêt de la Fondation pour notre projet, et affirmé pouvoir nous trouver des mécènes de poids. Mais pour ce faire, il est nécessaire que la Mairie, propriétaire du Théâtre de la Tourasse, exprime sa volonté par une décision du Conseil Municipal.

Le 10 Juillet 2013, nous avons fait visiter le théâtre à un groupe d’architectes, d’un géomètre et d’un expert international en bâtiments, habitant Cazères ou Carbonne, membres du Club des Entrepreneurs. Ceux- ci sont prêts à faire une étude détaillée de la restauration du théâtre dès que la Mairie donnera son feu vert.

Le 24 septembre 2013, la Mairie nous a annoncé qu’elle avait obtenu de la Préfecture un financement pour qu’une étude soit réalisée par l’architecte avec qui la Mairie a l’habitude de travailler.

A ce jour, date de l’AG de notre association ( 5 Février 2014), nous sommes en attente d’un retour de la Mairie.*

Point 3 :
Rappelons que TSE n’a été que participant aux 1ièmes et 2ièmes Théâtrales de Rieux. Ce sont le TAC et la Mairie qui sont organisateurs. TSE n’a aucune responsabilité dans les décisions prises, ni sur le choix des spectacles, ni sur les décisions d’organisation, ni sur le coût des spectacles sélectionnés. Nous avons eu connaissance de quelques difficultés de payement d’acteurs, nous avons proposé notre aide financière au TAC. Celui-ci a décliné notre aide et a trouvé sa propre solution. Nous nous posons aujourd’hui la question de savoir si nous devons continuer à participer aux préparatifs des 3ièmes Théâtrales, compte tenu des nouvelles orientations de ce Festival qui sont actuellement discutées entre la Mairie et le TAC.

Point 4 :
Nous avons passé un contrat début 2013 avec un fundraiser parisien. Ce contrat prévoyait d’assurer une prestation d’aide et de conseil dans le cadre de la recherche de fonds en vue de la rénovation du Théâtre de la Tourasse, finalisé par des documents de présentation à des mécènes sélectionnés et contactés par cette agence.

Du fait du silence de la Mairie sur sa volonté de faire restaurer la Tourasse (cf. le point 2), nous avons dû terminer ce contrat sans arriver à la phase importante de recherche effective de mécènes. Nous avons finalisé à l’amiable la fin de ce contrat qui n’a pu être effectué en totalité.

Point 5 :
Grâce au travail d’un de nos adhérents qui a construit bénévolement notre site Internet, et avec l’aide de notre fundraiser qui en a écrit le cahier des charges, nous sommes maintenant connectés, grâce à nos courriers réguliers, avec nos adhérents et le monde extérieur depuis octobre 2013 !

Point 6 :
La Délégation Locale d’Accompagnement nous a de nouveau accordé, en septembre 2013 , le financement de deux prestataires pour l’accompagnement de nos activités. Après une redéfinition de la prestation, Il s’agit, après rencontre 696puisqu’elle devrait être partie prenante, et qu’elle a la possibilité de bloquer ou de faire avancer le sujet, étant la propriétaire des lieux) et le TAC, de clarifier la situation de ce Collectif, essayer de créer un comité de pilotage, et définir un travail d’ensemble…

Une réunion entre les prestataires en charge du dossier à la Délégation Locale d’Accompagnement, le Tour Art Collectif et le Théâtre s’Envole est prévue soit le 10, soit le 15 février 2014.

Le rapport moral est approuvé à l’unanimité

B. Rapport financier

Sophie Chavy le présente , recettes et dépenses détaillées.

Nous avons été contraints d’arrêter le travail du fundraiser engagé pour le lancement d’une campagne de collecte de fonds auprès d’Entreprises nationales, du fait que la Mairie n’a pas encore délibéré sur le projet de Renaissance de la Tourasse. Ce qui explique que les subventions obtenues et les dons récoltés laissent un excédent de 7 896,97 €, somme reportée sur l’exercice 2014.

Le rapport financier est approuvé à l’unanimité.

C. Echanges

Des questions des adhérents ont suivi : certaines personnes se demandaient pourquoi le TSE n’était pas allé plus loin dans son action.

Il a été répondu que le TSE aussi bien que la Fondation du Patrimoine ne peuvent agir si la volonté d’avancer n’a pas été exprimée par une délibération précise du conseil municipal. Les représentants de la mairie n’ont pu que constater que le sujet n’avait jamais donné lieu à une discussion en conseil et qu’ils allaient le saisir du sujet. Ils ont mentionné l’existence de situations bloquées, dans le passé, pour d’autres associations en donnant une note d’optimisme, car des déblocages s’étaient produits.

Les adhérents du TSE sont conscients que ce n’est qu’après les élections de mars qu’ils sauront ce qu’il advient du projet de renaissance de la Tourasse

Les nouvelles du TSE sont lisibles sur le site créé et entretenu bénévolement par un adhérent : http://letheatresenvole.com

D. Election de nouveaux membres du C.A.

Deux membres du C.A. sont renouvelables cette année : Laure Gaillagot et M. Dominique Odero. Si Dominique Odero se représente, Laure Gaillagot, pour des raisons personnelles, ne se représente pas tout en restant membre de l’Association.
Georges Bruel propose que Gilles Azzaro la remplace.
Dominique Odero et Gilles Azzaro sont élus membres du Conseil d’Administration dont la prochaine réunion est fixée au 14 Avril à Montesquieu-Volvestre, à la Halte du Temps Personne ne demandant plus la parole, la séance est alors levée, à 20 heures.

* Yves Caron-Jourda a vérifié les registres des délibérations du conseil municipal et a trouvé une délibération donnant un ‘avis favorable a un accord de principe ‘ portant sur le projet des 3 associations remis en août 2011 au CM. Ce document n’avait pas été transmis au TSE. Une réunion entre le bureau du TSE et Yves Caron-Jourda, la semaine suivante a permis de convenir que ce document n’était pas suffisant pour permettre au TSE de lancer une recherche efficace de fonds puisque, tout comme pour la Fondation du Patrimoine il manquait le lancement d’une étude architecturale qui ne pouvait être officiellement lancée que par la municipalité.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s